Afrique | Une eStation pour améliorer les données d’Observation de la Terre

Le Conseil pour la recherche scientifique et industrielle (CSIR), par l’intermédiaire du consortium des opérations marines et côtières pour l’Afrique australe (MarCOSouth), reçu l’une des 12 stations électroniques des programmes de surveillance mondiale de l’environnement et de la sécurité (GMES) et de l’Afrique qui permettent d’accéder des données d’observation de la Terre (EO) essentielles.

L’installation de la station électronique du programme GMES et Afrique, financée par l’Europe et gérée par l’Union africaine, qui sera achevée en juin 2021, permettra aux partenaires régionaux et à diverses organisations de recherche, universitaires et industrielles d’accéder aux données d’observation de la Terre et au portail MarCOSouth afin de soutenir la mise en œuvre de politiques de développement durable aux niveaux continental, régional et national.

Selon la chef de projet CSIR du projet MarCOSouth, Riëtte Pretorius, « l’e-Station est un outil opérationnel de traitement de données open source distribuable qui vise à construire et à renforcer les capacités en Afrique pour recevoir, traiter, analyser et exploiter les données d’OT à des fins environnementales. la gestion. L’e-Station collecte des données provenant de diverses sources qui incluent, entre autres, les services EUMETSAT et Copernicus, ».

Copernicus est un programme européen d’OT utilisé pour surveiller la Terre à l’aide de satellites et de capteurs in-situ. Il fournit des informations précises, opportunes et facilement accessibles pour améliorer la gestion de l’environnement, comprendre et atténuer les effets du changement climatique et assurer la sécurité civile. EUMETSAT fournit des données, des produits et des services d’assistance aux services d’information de Copernicus et aux communautés d’utilisateurs, en se concentrant sur la vie marine, l’atmosphère et le climat.

Ce projet fait partie du plan de GMES et de l’Afrique visant à installer 12 eStations dans 12 institutions dans 11 pays africains grâce aux efforts conjoints des commissions de l’Union africaine (UA) et de l’Union européenne pour améliorer le développement durable de l’Afrique et répondre aux besoins africains en informations environnementales de qualité.

Plus d’informations sur africanews.space

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGER