Amazone | Cartographie de l’estuaire de l’Amazone

Une équipe de recherche du LEGOS et de l’Université de Brasilia a réalisé un atlas topo-bathymétrique de de l’estuaire et du delta de l’Amazone en utilisant des mesures in situ et des donnés spatiales du satellite ICEsat-2.

L’Amazone a connu, au mois de juin 2021, un niveau de crue historique. Cet évènement provoque actuellement des inondations massives au niveau de l’aval du bassin versant. Pour mieux anticiper de tels phénomènes, il nous faut approfondir nos connaissances de l’hydrodynamique estuarienne, de la sédimentologie et de la géographie physique et humaine des grands deltas tropicaux en documentant leur relief sous-marin (bathymétrie) et la topographie de leurs berges inondables.

Une équipe de recherche du LEGOS et de l’Université de Brasilia a réalisé un atlas topo-bathymétrique de l’ensemble de l’estuaire et du delta de l’Amazone. Pour mener à bien ce travail, l’équipe s’est appuyée sur deux approches complémentaires, distinguant le lit du fleuve (toujours inondé) et les berges et plaines d’inondations adjacentes (alternativement submergées et découvertes). Le lit du fleuve a été cartographié grâce à la digitalisation systématique de centaines de milliers de points de mesure in situ de la Marine brésilienne. Les berges et les plaines d’inondations adjacentes ont quant à elles fait l’objet d’une approche novatrice, alliant imagerie spatiale à haute résolution et chroniques in situ du niveau de l’eau.

Cet atlas couvre l’ensemble des 900 km du continuum estuarien amazonien à la résolution de 30 mètres. Sa précision est de l’ordre de 7 mètres dans le lit du fleuve, et 1 mètre sur les berges inondables. Le travail réalisé par les chercheurs rend possible l’étude quantitative des mécanismes hydrodynamiques qui régissent le comportement de cet estuaire immense sous influence combinée de l’Océan Atlantique en aval et des soubresauts du bassin versant de l’Amazone en amont. Il ouvre la voie à une variété d’études scientifiques, depuis l’hydrodynamique estuarienne jusqu’à la géographie en passant par la sédimentologie.

Plus d’informations sur essd.copernicus.org

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGER