Congo – Angola | Détection d’incendies agricoles par satellites

Global Forest Watch a repéré plus de 160 000 départs de feu d’origine agricole en juin 2020 en Angola et en République démocratique du Congo grâce à l’instrument VIIRS du satellite Suomi NPP de la NOAA / NASA.

L’image satellite Suomi NPP du 25 juin 2020 montre que des incendies se sont propagés dans la majorité du paysage en Angola et en République démocratique du Congo. Le site de Global Forest Watch, avec les données de l’instrument VIIRS (Visible Infrared Imaging Radiometer Suite), a signalé environ 61 661 alertes d’incendie en Angola et environ 102 738 République démocratique du 18 au 25 juin.

À cette époque de l’année, les incendies de cette ampleur sont assez courants, car les agriculteurs, en préparation de la nouvelle saison agricole, défrichent les anciennes récoltes en les brûlant pour préparer la terre aux nouvelles cultures. Cette méthode consiste à brûler les restes de vieilles cultures dans le but de se débarrasser des arbustes et de l’herbe indésirable sur le terrain. Cette action restaure les nutriments au sol et permet la croissance de bonnes cultures au cours de la saison de plantation suivante.

Cette forme d’agriculture appelée «Slash and burn» est principalement pratiquée dans les régions riches en prairies et en forêt tropicale. Il est principalement employé dans certaines parties de l’Afrique, de l’Asie du Sud-Est et du Nord de l’Amérique du Sud. Le rituel de coupe et brûlure est vraiment économique pour les agriculteurs et il remonte à 12 000 ans. Sa valeur économique tient à ce qu’elle élimine le besoin de gros équipements agricoles pour le défrichement.

Print Friendly, PDF & Email
SOURCEAfricanews Space
PARTAGER