La Réunion | Atelier de restitution du programme ReNovRisk Impact

L’atelier final de restitution du projet Renovrisk-Impact se déroulera du 11 au 13 octobre 2021 à St Pierre (La Réunion) au cours duquel seront présentées les chaînes de traitement développées dans le cadre de ce projet d’évaluation des impacts des cyclones.

Les cyclones tropicaux, bien que processus naturels, sont parmi les événements les plus néfastes pour les systèmes sociétaux jamais enregistrés (Peduzzi, 2012). L’intensification de ces événements en raison du réchauffement climatique pose la question de l’évaluation des impacts qui constitue un enjeu de recherche interdisciplinaire. Le programme de recherche Renovrisk-Impact avait pour objectif d’avancer sur cette importante question en proposant des outils génériques pour mieux mesurer ces impacts.

ReNovRisk-Impact est une des 5 composantes du programme ReNovRisk dédié aux risques cycloniques. Le volet Impact a pour ambition d’évaluer la « vulnérabilité économique » et les impacts des événements cycloniques à l’aide d’informations spatialisées, d’analyse cartographique et de modèles numériques, afin de produire de véritables outils d’aide à la décision pour les acteurs politiques et économiques.

Il est constitué de 2 sous-projets l’un porté par l’UMR Espace-dev dédié à la mesure des altérations des surfaces par télédétection satellitaire, l’autre porté par l’UR CEMOI dédié aux modèles économiques.

L’approche des altérations de surface consiste àutiliser la modification de la signature spectrale des surfaces pour produire de l’information sur l’altération des formes d’usage et d’occupation du sol productrices de richesses (de valeurs économiques). Les équipes travaillant sur les questions de télédétection étaient réparties entre l’UMR Espace-Dev (à La Réunion et à Montpellier) et l’IOGA (Institut et Observatoire de Géophysique d’Antananarivo) à Madagascar.

Des chaînes de traitement automatisées de données satellite RADAR et optique ont été mises en place (Sen2Chain, Sen2Change, S1Chain) dans le cadre du projet Renovrisk-Impact. Ces chaînes de traitement s’inscrivent dans une démarche de chaînes génériques. Elles ont été développées principalement en Python, les codes sont open-source et disponibles sur des forges logicielles en ligne de type Gitlab.  La chaîne de traitement des données RADAR Sentinel-1 a aussi été implémentée sous Google Earth Engine.

Le programme détaillé est accessible sur cette page. L’inscription est gratuite mais obligatoire, elle déterminera le nombre de personnes pour la conférence en ligne.

Plus d’informations sur https://atelierisk.sciencesconf.org

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGER