Maroc | Conférence internationale multidisciplinaire sur les sciences de l’environnement

Une conférence internationale multidisciplinaire sur les sciences de l’environnement et les études appliquées s’est tenu du 23 au 25 mai à Tanger, avec la participation d’universitaires, chercheurs et d’experts marocains et étrangers.

Organisé par la Faculté des sciences et techniques de Tanger (FSTT), relevant de l’Université Abdelmalek Essaâdi, et la direction régionale de l’Agriculture de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, dans le cadre du projet de coopération scientifique « PPR2 » avec l’Université Gustave Eiffel (France), cet événement constitue une occasion pour présenter les dernières recherches scientifiques et avancées technologiques en matière de gestion du patrimoine environnemental.

Selon les organisateurs, la gestion de l’environnement et en particulier de l’agriculture, du patrimoine forestier, des domaines côtiers et des infrastructures nécessitent une approche pluridisciplinaire allant des techniques de collecte des données à la modélisation, l’analyse et le contrôle des systèmes, afin de développer des outils fiables pour l’aide à la prise de décision.

Ils ont précisé que les problèmes d’acquisition et de mise à jour des données dans l’utilisation des méthodes classiques sont nombreux, car la gestion nécessite plusieurs types de données dont la plupart sont caractérisées par une variabilité spatio-temporelle, estimant que l’utilisation de techniques de télédétection spatiale s’avère nécessaire, vu que ces techniques sont des moyens très utiles pour le suivi spatio-temporel de notre environnement incluant, entre autres, l’occupation des sols et la végétation naturelle ou cultivée.

Selon eux, les dernières avancées technologiques, en particulier l’arrivée des nouveaux programmes d’acquisition d’images à très haute résolution spatiale, offrent une grande opportunité pour la communauté scientifique, puisqu’elles permettent un large développement de modèles de suivi de différents phénomènes biogéographiques, relevant que la gratuité des produits de beaucoup de satellites, ainsi que les avancées dans le traitement des données satellites suite à la disponibilité de plusieurs logiciels libres développés par les agences spatiales internationales, offrent un suivi plus fin de la dynamique des phénomènes environnementaux.

Plus d’informations sur maptanger.ma

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGER