Projet SEAS Guyane Phase 3

Système de Surveillance de l’Environnement Amazonien assistée par Satellite

Porté par la Collectivité Territoriale de la Guyane avec l’IRD, l’Université de la Guyane, le CNES et la Préfecture de Guyane

Le dispositif SEAS Guyane opère la réception, la mise à disposition, et l’application de traitements aux images satellitaires à l’échelle de la région amazonienne et des Petites Antilles. Il a pour finalité d’appuyer les missions des acteurs publics en charge de la connaissance, du suivi et de la protection de l’environnement, de la planification et de l’aménagement d’infrastructures et d’habitats urbains, de la surveillance du territoire et des ressources, de la coopération régionale. L’enjeu du dispositif est de contribuer de façon décisive à la mise en œuvre d’observatoires du développement durable en Amazonie.

La Phase I de SEAS Guyane (2006-2013) a permis de recevoir en flux continu les données des satellites d’observation de la Terre SPOT 2, 4, 5 (optique), ENVISAT (Asar, capteur radar). Elle a donné lieu à des applications phare : Observatoire des activités minières, Application du Protocole de Kyoto, Cartographie littoraux amazoniens…

La Phase I s’est conclue par la rétrocession à la Région Guyane de l’ensemble des équipements SEAS.

La Phase II de SEAS Guyane (2013-2015) a permis à tout acteur public guyanais ou antillais de demander et d’exploiter à des fins non commerciales des images issues des missions Spot 6/7 (financement ADS) et Pléiades (financement CNES). .

La Phase III fait l’objet d’un projet en cours d’examen, porté par la CTG.

Elle est destinée à répondre avec plus d’efficacité aux défis de la connaissance, de l’aménagement, de la surveillance et du développement du territoire. Elle consolide, enrichit et prolonge les acquis par de nouvelles capacités d’observation, par des outils de partage et de mutualisation des usages actuels et futurs du dispositif, par le développement de chaines et produits thématiques au service des utilisateurs, par un programme d’accompagnement de la communauté d’utilisateurs SEAS.

  • Nouvelles capacités d’acquisition de données, et de prétraitement de données optiques et radar, en lien avec le dispositif national DINAMIS en construction ;
  • Applications et services : outils de traitement traitements récurrents et/ou automatisés pour la production d’informations thématiques standardisées, traitements à la demande déclenchés à distance par des utilisateurs, en lien avec les avancées méthodologiques obtenues dans les cadres nationaux de la télédétection (IR Système Terre, Pôle Theia).
  • En aval au dispositif, formation et animation pour développer les interactions au sein du réseau des utilisateurs de l’information géo-spatiale en Guyane et dans la sous région ; sessions de partage d’expérience, de mutualisation de compétences, de connaissances et de méthodes.

Ces développements visent : le suivi plus fin des dynamiques territoriales, l’appui à l’aménagement des territoires et à la gestion des ressources naturelles, le partage entre acteurs publics d’un savoir-faire, la maitrise de la production des géo-informations produites dans le territoire, l’amélioration des circuits de diffusion et d’usage de ces informations au bénéfice de la mise en œuvre de politiques publiques.

Print Friendly, PDF & Email